Lire à GPL

Le GPL, solution au smog -

smog

La détérioration spectaculaire de la qualité de l'air dans les villes polonaises est un signal clair pour réagir immédiatement. Il convient toutefois de noter que cette situation est imputable non seulement aux installations industrielles, mais également aux citadins. Que pouvons-nous faire pour que le surnom de Reine du smog ne soit plus associé à la Pologne ?

Les recherches effectuées par la Cour des comptes supérieure montrent que le chauffage individuel des bâtiments est la principale cause de pollution de l'air. Cependant, les véhicules, en particulier ceux à moteur diesel, ne sont pas sans importance. C'est pourquoi les autorités de certaines villes tentent d'agir temporairement pendant les alarmes de smog, par exemple en annonçant la gratuité des transports en commun et en encourageant ainsi les chauffeurs à abandonner la conduite.

- Beaucoup de gens ne veulent pas quitter leur voiture confortable avec le chauffage et l'installation filtrant la pollution de l'air au profit des transports en commun avec l'inhalation de smog aux arrêts de bus. Toutefois, ces alertes au smog ne s’appliquent pas aux propriétaires de véhicules fonctionnant au gaz, tant au GPL qu’au GNC. Ce sont des carburants écologiques qui ne dégagent pas de particules - l’élément principal du smog - et, dans une bien moindre mesure, d’autres polluants toxiques, tels que le CO, le NOx , déclare Katarzyna Rutkowska, président d’AC SA, fabricant d’installations GPL STAG.

Il convient de noter que dans de nombreuses capitales d’Europe et d’autres grandes villes, entre autres en Allemagne, en Italie, en Espagne ou en France, les autorités interdisent l'accès aux centres-villes aux véhicules les plus polluants, y compris ceux fonctionnant au diesel. Cela ne s'applique pas aux véhicules écologiques roulant au gaz. Par exemple à Paris, les véhicules fonctionnant au gaz peuvent rouler dans toutes les zones urbaines et tous les jours, même après l'annonce « d'alarmes de smog », c'est-à-dire d'un niveau accru de pollution atmosphérique, ajoute Katarzyna Rutkowska.

Les voitures électriques ne sont pas une solution

Les voitures électriques « écologiques » sont chères et peu confortables à utiliser en raison de leur autonomie relativement réduite et de l'absence d'infrastructures de ravitaillement en carburant. De plus, elles consomment de l'énergie « non écologique », produite à partir de charbon, et la mise au rebut de leurs batteries est un fardeau important pour l'environnement. Leur diffusion est dans l’air du temps, mais une voiture roulant au gaz, respectueuse de l’environnement, peut être disponible rapidement - la conversion au gaz GPL dure quelques heures et une telle installation GPL peut être montée sur presque tous les types de voitures, y compris les plus polluantes, à savoir roulant au diesel. - L'installation GPL pour le diesel est une solution relativement nouvelle, présente sur le marché depuis quelques années. Il est bien connu que le gazole n’est pas complètement brûlé (environ 75% à 85%) et émet beaucoup de polluants, y compris des particules solides. Ce phénomène est censé d’être empêché par les filtres à particules, qui sont un cauchemar pour les conducteurs utilisant les moteurs diesel, car ils posent de nombreux problèmes, en particulier dans le cycle urbain. De tels filtres sont souvent démontés, ce qui a malheureusement un effet négatif sur notre santé, car les particules solides ne sont rien d’autre que du smog. L’injection de gaz dans le gazole les réduit presque complètement, nous protégeant ainsi contre le cancer du poumon et d’autres maladies des systèmes respiratoire et circulatoire - déclare Katarzyna Rutkowska, présidente de AC S.A.

GPL - le seul carburant répondant aux normes de pollution

L’écologie de l’alimentation au gaz signifie moins de pollution de l’air, car le mélange de propane et de butane brûle plus efficacement que l’essence et ses résidus pénètrent moins dans l’huile du moteur. - La dimension écologique du carburant GPL peut être facilement vérifiée à l'aide d'un analyseur des gaz d'échappement. Les composés toxiques qu'ils contiennent sont mesurés - par exemple, la teneur en CO, HC et NOx dans les gaz de combustion produits par une installation GPL correctement installée, configurée et ajustée est bien inférieure - déclare Tomasz Cybulko - directeur du centre de recherche et de développement d’AC SA, fabricant d’installations GPL STAG. Le contrôle effectué au garage permet également de découvrir qu'il n'y a aucun composé comportant du soufre ou du plomb dans le GPL. - Ceci est dû au fait que les carburants gazeux n’en contiennent pas, contrairement à l'essence, où le plomb est ajouté, entre autres pour augmenter l'indice d'octane - ajoute Tomasz Cybulko.

Les carburants GPL et GNC n'émettent aucune particule dans l'atmosphère et garantissent une diminution très nette des émissions de polluants par rapport aux carburants traditionnels tels que l'essence et le diesel. Les émissions de composés nocifs dans l'atmosphère étant considérablement réduites, une voiture au gaz peut être considérée comme un élément d'une politique ani-smog à long terme.

En Pologne, nous avons actuellement plus de 3 millions de conducteurs responsables qui ont déjà converti leur voiture au GPL, ce qui leur permet d'économiser de l'argent, de voyager écologiquement et de ne pas porter atteinte à l'environnement tout en protégeant leur propre santé.

« revenez